Histoire de la palette en bois

 – Caisse en bois

Histoire de la palette en bois – Caisse en bois

L'importance des palettes pour notre économie est souvent négligée. Les morceaux de bois plats et structurés que l'on trouve généralement à l'arrière des épiceries semblent insignifiants à la plupart des gens.

Cependant, depuis environ 100 ans, les palettes en bois jouent un rôle essentiel dans le transport, le stockage et l’affichage des articles. En outre, ils sont connus pour résister à un poids excessif et être faciles à soulever. Plus important encore, les palettes en bois sont devenues l’un des matériaux d’emballage et de transport les plus respectueux de l’environnement.

En fin de compte, notre économie repose largement sur la facilité et la commodité des palettes en bois. Examinons de plus près l’évolution de la palette de bois au cours du siècle dernier.

Avant le 20th siècle

Bien que la structure des palettes et des patins soit différente, il est important de mentionner que l'utilisation des patins remonte à l'Égypte antique et à la Mésopotamie ancienne. On peut supposer que les structures de type patins ont été utilisées au moins depuis le 1st millenium av. À la fin des années 1800, les patins en bois sont apparus sous la forme d’une base monobloc conçue pour transporter les marchandises dans les usines américaines.

Années 1920 et 1930

L'histoire de la palette de bois actuelle est relativement méconnue. En 1924, nous trouvons le plus ancien brevet américain sur un patin appelé «Lift Truck Platform» par Howard T. Hallowell. Au cours des années 1930, de nouveaux types de chariots élévateurs à fourche ont rendu les palettes plus courantes. En 1938, George Raymond dépose un brevet concernant une nouvelle conception de transpalette à caractéristiques essentielles encore utilisée de nos jours. Le dernier brevet notable avant la seconde guerre mondiale était Carl Clark, qui présentait une palette avec des lisses en acier en 1939.

Développement de la palette en bois pendant la seconde guerre mondiale

De manière générale, les palettes ne sont pas largement utilisées, bien que les techniques de manipulation des palettes aient évolué au cours des années 1920 et 1930. Avant la Seconde Guerre mondiale, la production de palettes était réduite en raison du manque de capitaux disponibles pour investir dans des équipements, en particulier dans l'armée. Heureusement, certains progrès ont été réalisés dans le secteur privé, mais les palettes étaient généralement produites localement et en moindre quantité. Au début de la Seconde Guerre mondiale, les engins de levage étaient rares et les caisses d’emballage mal construites, ce qui entraînait un stockage et une manipulation inefficaces. Au fur et à mesure de la guerre, le bureau du quartier-maître a fini par reconnaître la nécessité d'un système de traitement plus efficace. Après avoir mené des études sur les matériaux utilisés pour la manutention du matériel dans l’industrie, le bureau a conclu que les chariots élévateurs à fourche et les palettes constituaient le système le plus efficace. Considéré comme un produit de luxe, la fabrication de chariots élévateurs n’était pas une priorité. Bien que le bureau ait finalement eu à lutter contre ce classement, la pénurie de chariots élévateurs à fourche continuait de poser des problèmes, la moitié de la fabrication se faisant à l’étranger, en 1942 et au début de 1943.

Brevets après la seconde guerre mondiale

Les développements réalisés pendant la guerre ont été vus après la fin de la Seconde Guerre mondiale. En conséquence, nous pouvons trouver un brevet déposé par Robert Braun en 1945 sur une palette à quatre voies. Le premier brevet pour un type de palette jetable a été enregistré en 1949, sous les ordres de Norman Cahners, qui était officier des approvisionnements de la marine américaine. Enfin, Darling Graeme a décrit la structure complète d’une palette moderne à quatre positions, également en 1949. Les premières normes de qualité européennes, connues aujourd'hui sous le nom de «Europalettes», n’ont été établies que dans les années soixante.

Palettes aujourd'hui

L'industrie des palettes est beaucoup plus flexible et écologique, de nos jours. En règle générale, les palettes peuvent être fabriquées dans toutes sortes de tailles et de matériaux. Bien que le bois soit le plus souvent utilisé, les palettes sont également en plastique ou en métal. En outre, l'utilisation des palettes en bois est devenue beaucoup plus diversifiée et intéressante, car de nombreux propriétaires utilisent des palettes dans leur jardin ou à l'intérieur. N'oublions pas non plus l'utilisation de paillis à base de palettes en bois sur les terrains de jeux.

Pallet Consultants fournit toujours le meilleur service à ses clients en proposant des palettes personnalisées, des palettes recyclées et d'autres options d'emballage. Nous faisons aussi beaucoup de choses pour passer au vert et protéger l'environnement.

> A interpréter aussi >> Tous nos articles sur la verrière intérieure : conseils et idées nnMatériel pour réaliser cette bibliothèque DIY à partir de caisses à vin : nn- 14 caisses à vin ( format classique ) nn- de la peinture sombre mate nn- un rouleau nn- des feuilles de journal nn- de la colle à papier nn- un pinceau plat nn- une planche de contreplaqué nn- des clous nnComment réaliser ce de manière continue DIY déco de blogueur : nnPeignez toutes les caisses en sombre. Empilez-les pour constituer la bibliothèque. Clouez une planche de contreplaqué pour constituer le fond et solidariser le meuble. Collez les feuilles de journal sur les caisses après les avoir encollées. Aurélie, aussi connue sous l’appelation de Lili in Wonderland, a créé des agencements combinards dans son salon en glissant simplement des caisses à vin sous un buffet bas en métallique. Cette petite touche de bois ressort parfaitement dans cette pièce qui mêle mobilier effet vintage et objets à la mode. nnVous l’aurez compris, ces agencements sont à la portée de tous. Il vous faudra tout au plus poncer vos caisses si elles sont abîmées, et si besoins les vitrifier. La bonne idée de Géraldine, du blog Funky Sunday, pour recycler des caisses à vin ? Les détourner en jardinières tout en conservant leur esprit brut. Voilà un DIY qui coûte trois fois rien et qui égaye votre terrasse, votre balcon ou, à défaut, le rebord de votre fenêtre. nnMatériel pour réaliser une jardinière DIY à partir de caisses à vin : nn- Une caisse à vin nn- Un morceau de bâche nn- Une agrafeuse murale nn- Une paire de ciseaux nn- Des billes d’argile nn- Du terreau nn- Une plante nnComment réaliser ce de manière continue DIY déco de blogueur : nnDisposez la bâche à l’intérieur de la caisse. Redimensionnez-la en faisant 5 cm de marge. Repliez la marge vers l’intérieur et agrafez tous les 3 cm. Tapissez le fond de billes d’argile. Posez votre plante dans la caisse avec sa motte de terre. Remplissez avec du terreau. ‘ /> > A lire aussi >> Tous nos articles sur la verrière intérieure : conseils et idées nnMatériel pour réaliser cette collection de livres DIY depuis caisses à vin : nn- 14 caisses à vin ( format classique ) nn- de la peinture sombre mate nn- un rouleau nn- des feuilles de journal nn- de la colle à papier nn- un pinceau plat nn- une planche de contreplaqué nn- des clous nnComment réaliser ce chaque jours DIY déco de blogueur : nnPeignez toutes les caisses en sombre. Empilez-les pour former la collection de livres. Clouez une planche de contreplaqué pour créer le fond et solidariser le meuble. Collez les feuilles de journal sur les caisses après les avoir encollées. Aurélie, aussi connue sous le nom de Lili in Wonderland, a créé des aménagements combinards dans son salon en glissant simplement des caisses à vin sous un buffet bas en métal. Cette petite touche de bois ressort parfaitement dans cette pièce qui mêle mobilier vintage et objets modernes. nnVous l’aurez compris, ces agencements sont à la portée de tous. Il vous faudra tout au plus poncer vos caisses si elles sont abîmées, et éventuellement les vitrifier. La bonne idée de Géraldine, du site Funky Sunday, pour recycler des caisses à vin ? Les détourner en jardinières tout en conservant leur intelligence brut. Voilà un DIY qui coûte trois fois rien et qui égaye votre terrasse, votre balcon ou, à défaut, le rebord de votre vitre. nnMatériel pour réaliser une jardinière DIY depuis caisses à vin : nn- Une caisse à vin nn- Un morceau de bâche nn- Une agrafeuse murale nn- Une paire de ciseaux nn- Des billes d’argile nn- Du terreau nn- Une liane nnComment réaliser ce pas à pas DIY déco de blogueur : nnDisposez la bâche à l’intérieur de la caisse. Redimensionnez-la en laissant 5 cm de marge. Repliez la marge vers l’intérieur et agrafez tous les 3 cm. Tapissez le fond de billes d’argile. Posez votre liane dans la caisse avec sa motte de terre. Remplissez avec du terreau. ‘ /> Sous la verrière qui sépare la cuisine du salon, Caroline du blog L’Atelier des Tilleuls, a bâti une collection de livres de caractère avec des caisses à vin peintes en noir et habillées de papier journal. Pour réaliser ce meuble unique qui colle parfaitement en tête industriel de la verrière ( elle aussi faite ), Caroline a dépensé moins de 120 €. nn>> A parcourir aussi >> Tous nos articles sur la verrière intérieure : conseils et idées nnMatériel pour réaliser cette collection de livres DIY à partir de caisses à vin : nn- 14 caisses à vin ( format classique ) nn- de la peinture noire mate nn- un rouleau nn- des feuilles de journal nn- de la colle à papier nn- un rouleau à peinture plat nn- une planche de contreplaqué nn- des clous nnComment réaliser ce chaque jours DIY déco de blogueur : nnPeignez toutes les caisses en noir. Empilez-les pour constituer la collection de livres. Clouez une planche de contreplaqué pour constituer le fond et solidariser le meuble. Collez les feuilles de journal sur les caisses après les avoir encollées. Aurélie, aussi connue sous le nom de Lili in Wonderland, a créé des rangements filous dans son salon en glissant simplement des caisses à vin sous un buffet bas en métallique. Cette petite touche de bois ressort parfaitement dans cette pièce qui mêle mobilier effet vintage et objets design. nnVous l’aurez compris, ces stockages sont à la portée de tous. Il vous faudra tout au plus poncer vos caisses si elles sont abîmées, et éventuellement les vitrifier. La bonne idée de Géraldine, du site Funky Sunday, pour recycler des caisses à vin ? Les détourner en jardinières tout en préservant leur jugeote brut. Voilà un DIY qui coûte trois fois rien et qui égaye votre terrasse, votre balcon ou, à manque, le rebord de votre vitre. nnMatériel pour réaliser une jardinière DIY depuis caisses à vin : nn- Une caisse à vin nn- Un morceau de bâche nn- Une agrafeuse murale nn- Une paire de ciseaux nn- Des billes d’argile nn- Du terreau nn- Une plante nnComment réaliser ce étape par étape DIY déco de blogueur : nnDisposez la bâche à l’intérieur de la caisse. Redimensionnez-la en faisant 5 cm de marge. Repliez la marge vers l’intérieur et agrafez tous les 3 cm. Tapissez le fond de billes d’argile. Posez votre liane dans la caisse avec sa motte de terre. Remplissez grâce au terreau.

Histoire de la palette en bois – Caisse en bois
4.9 (98%) 32 votes
 

Laisser un commentaire